• L'histoire

    le premier volume se partage en deux histoires distinctes, racontant la vie de deux jeunes filles prénommées toutes deux Nana. La première, Nana Komatsu, blonde et totalement immature, a passé son adolescence à courir après tous les garçons qu'elle rencontrait et les a tous fait fuir, jusqu'au jour où elle est tombée sur un homme marié qui s'est servi d'elle puis lui a brisé le coeur. A présent elle décide, aidée par son amie Jun, de chercher LE grand amour, et de ne plus considérer les hommes comme des "mâles" mais plutôt de devenir amie avec eux. L'autre, Nana Ôsaki, brune, est une jeune femme hyper mâture, et au fort tempéremment. La vie l'a rendue orpheline et elle a appris à vivre seule. Elle fait partie d'un groupe de musique et vit une formidable histoire d'amour avec le bassiste du groupe, Ren. Alors pourquoi avoir raconté ces deux histoires en parallèle. En fait, malgré leurs différences, ces deux Nana se ressemblent. Elles nous racontent toutes deux comment elles sont passées de l'enfance à l'âge adulte, l'une entourée de ses parents et de son amie, l'autre seule, et comment elles vont découvrir les joies et surtout les peines du premier amour. La différence essentielle avec les shojo habituels, est le réalisme des situations, des caractères et également des dessins. Oubliés les grands yeux plein d'étoiles et les mensurations à faire pâlir d'envie Barbie. Ici les personnages sont tous androgines, habillés et coiffés à la mode actuelle (rasta, docmartins, coupe à la garçonne...). Ces jeunes gens qui nous sont présentés sont comme un miroir dans lequel tous les lecteurs de vingt à trente ans pourront se reconnaître. Ils sortent, boivent, fument, font l'amour, galèrent pour trouver un job ou finir leurs études, et souffrent. Nos deux Nana ont été à un moment ou l'autre de leur vie abandonnées par un homme, mais elles apprennent à aller de l'avant et à vivre sans être dépendantes, ni de leurs parents, ni de leurs amis, ni de leur Amour. Enfin, en toile de fond, on aperçoit la situation des jeunes japonais (et même des jeunes en général): ceux qui vivent dans des petits "bleds" paumés à la campagne, et qui rêvent de gloire et de fortune. Leur avenir semble bouché et leur ambition est freinée par la réalité de la vie. Pour eux le seul espoir reste de partir pour LA capitale ( Tokyo en l'occurence) afin de faire une carrière qui leur permettra de se réaliser. Mais même là-bas, la vie n'est pas rose, car la vie n'est pas un manga. Pourtant, ce manga en est un fidèle miroir.



  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Septembre 2006 à 20:06
    vive nana !
    yeeaahhh !!! il est trop bien ce manga !!! vive nana !! vive blast !!! punk for ever !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :